29/10/2012

Le projet d'écoquartier avance

Une deuxième réunion sur l'avancement du projet de construction d'un écoquartier (Les Feixettes-Le Devez) s'est déroulée dernièrement dans la salle des conférences.

 Projet Ecoquartier

                                     Le maire veut une réalisation exemplaire.

De nombreux villageois avaient fait le déplacement, afin d'obtenir de plus amples informations émanant des élus et des acteurs de ce projet *.

Une réalisation exemplaire.

H. Baptiste, le maire, prenait le premier la parole: "Nous voulons que la construction de cet écoquartier soit une réalisatio exemplaire avec des bâtiments BBC (basse consommation), des espaces verts... Avec aussi un avant-projet de construction d'un groupe scolaire qui aura la particularité d'avoir une énergie positive, c'est-à-dire que les panneaux photovoltaïques sur le toit produiront plus d'énergie que celle qui sera consommée". Un diaporama des précédentes et des dernières propositions était ensuite commenté par l'architecte urbaniste, qui soulignait l'importance de revaloriser le village en intégrant cet écoquartier avec le centre ancien et les lotissements actuels par des rues ou chemins (qui favoriseraient les promenades) afin que celui-ci ne soit pas isolé. Au vu de la précédente réunion en concertation avec la population, par rapport à l'ancien schéma, ce nouveau quartier comporterait beaucoup plus de maisons individuelles avec quelques bâtiments collectifs d'un ou deux étages maximum. Les commerces ne seraient plus concentrés en seul endroit et il y aurait des zones vertes d'un total de sept hectares. Cette nouvelle construction permettrait aussi d'améliorer les problèmes hydrauliques grâce à des travaux importants qui seront mis en oeuvre. Un point non négligeable souligné par l'architecte paysagiste: "Les coteaux existants sur les hauteurs du village ne seraient pas touchés, mais au contraire mis en valeur".

"Le veut-on vraiment?"

Les questions ne manquèrent pas de fuser comme: "Est-ce que la population veut vraiment ce projet et qu'elle est la part de la commune au point de vue financier?", ni les remarques par certains propriétaires terriens concernés par le projet sur le prix du foncier établi sur la valeur vénale et défini par le service des domaines, les terrains disponibles à la vente (taille et prix non connu à ce jour). Il faut noter que le projet est presque en fin de concertation, mais qu'il y aura encore une réunion publique l'année prochaine. Les travaux de la première tranche de ce nouveaux quartier devraient débuter en fin 2013 ou début 2014.

*Etaient présents également dans la salle le maire Henri Baptiste, des élus, MM. Raynal, Lautre et M. Argeles, architecte de l'Agglo, Jean-Michel Sagols (paysagiste), ainsi que Pierre Roca d'Huyteza (architecte urbaniste) représentant le bureau d'étude DVA de Toulouse ("D'une ville à l'autre") pilotant le projet.

projet ecoquartier

Le schéma du projet (en bas en couleur le nouveau quartier et les zones vertes; en haut à gauche les lotissements existants et à droite le vieux village).


                                                                                                            

10/05/2011

Un projet d'écoquartier en gestation

120 personnes se sont déplacées pour la 1re présentation du futur quartier "Les Feixetes-Le Devez", inscrit dans le développement durable.

commune

Les Peyrestortencs sont entièrement associés à ce projet de qualité environnementale.

Cette première réunion s'est tenue à la salle des conférences, en présence de Corinne Creus adjointe et d'élus, de représentants de l'Agglo MM. Argeles et Raynal, de Frédérique Métivier et Samuel Guy du bureau Inddigo de Montpellier en charge du dossier et présentant l'avancement du projet.

Les ambitions

"Faire une couture entre le vieux village et ses lotissements; valoriser le cadre paysager et l'identité du village traditionnel catalan et préserver l'environnement de qualité du site, tels sont les ambitions de ce projet", soulignait Frédérique métivier. Le planning prévisionnel de cette démarche écoquartier et les objectifs prioritaires de développement durable pour le futur étaient donc évoqués. "D'autres réunions publiques et la formation de cinq groupes de concertation pour travailler sur des sujets précis (commerçants/entreprises/exploitants agricoles/habitants intéressés pour s'installer dans le quartier ou pour un jardin familial, habitants de la commune, scolaires et personnes âgées), vont être mis en place", expliquait l'urbaniste. Et les participants étaient invités à s'inscrire pour ces différents groupes de travail à la fin de la réunion.

En concertation

Les questions ne manquèrent pas, ni les remarques par certains propriétaires terriens concernés par le projet sur: le prix du foncier (établi sur la base de la valeur vénale, défini par le service des Domaines, augmenté des indemnités accessoires comme la perte d'activités, la présence de forages, etc.), le type de logements proposés en accession ou location sous différentes formes (collectifs, maisons groupées ou individuelles), les terrains disponibles à la vente (taille et prix non connu à ce jour). Mais aussi sur les nouveaux bâtiments à basse consommation qui devront par ailleurs respecter la norme "BBC" permettant un allègement de la facture énergétique pour les ménages.

La concertation en association des habitants sur cet écoquartier sera menée durant toute la durée du projet. Une étude en cours doit permettre de définir le rythme et le phasage des différentes tranches de l'opération, qui au final comprendra 500 logements qui seront réalisés en plusieurs tranches.

"Enfin une DUP (déclaration d'utilité publique) sera menée pour procéder s'il y a lieu aux expropriations des terrains indispensables à la réalisation du projet. Cependant les propriétaires fonciers, ne voulant pas vendre, pourront éventuellement conserver leur terrain si cela ne compromet pas l'opération dont l'utilisation est compatible avec la vocation envisagée", a-t'il été précisé.

commune

commune

18:52 Publié dans Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : commune |  Facebook |

Un nouveau look pour le boulevard National

commune

Lors de l'enrobé final sur le boulevard.

Dans un premier temps, le macadam du boulevard National, plus précisément le tronçon entre le cimetière et la maison de retraite, fut raboté il y a quelques semaines afin de recevoir ultérieurement l'enrobé final. Ce fut chose faite dans la nuit de mercredi à jeudi dernier.

L'entreprise Eurovia, après avoir interdit toute circulation sur ce tronçon et mis en place une déviation le temps des travaux, armée d'une armada d'engins de travaux publics, a finalisé le travail en appliquant l'enrobé spécial antibruit sous une météo clémente. Vers les 1 h du matin, la circulation fut rétablie.

commune

commune

10:10 Publié dans Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : commune |  Facebook |

05/01/2011

Travaux sur l'aménagement du boulevard National

DSC06398.JPG

Suite à de nombreuses interrogations des administrés, la population est informée que les travaux d'aménagement du boulevard National ne sont pas terminés. En effet, il reste à exécuter le tapis d'enrobé spécial antibruit de finition qui ne pourra être réalisé que lorsque la température sera largement positive.

D'autre part, l'abribus situé près de la maison de retraite, sera scellé en début d'année.

09:24 Publié dans Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : commune |  Facebook |

29/12/2010

Elagage des platanes

001.JPG

Branle-bas de combat la semaine dernière dans la rue des pépinières. En effet, des employés de l'ONF (Office national des eaux et forêts) juchés sur des nacelles et armés de tronçonneuses, avaient investi la rue avec deux camions, afin d'élaguer les nombreux platanes la bordant.

12:13 Publié dans Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : commune |  Facebook |

05/05/2010

Un nouveau cadran pour le clocher

 

DSC04061.JPG

Un exercice de haute voltige et un résultat à la hauteur

 

Il y a quelques jours, l'entreprise artisanale Terol (horloger campaner) de Rivesaltes est venue effectuer un exercice périlleux sur le clocher de l'église du village. En l'occurence il s'agissait de remplacer le cadran dont les chiffres se sont effacés avec le temps.

Ses caractéristiques. Son diamètre fait 1,30 m, les chiffres romains sont en relief. Le matériau dans lequel il a été réalisé est le "Reynobond", en panneau multicouche composé de deux tôles d'aluminium prélaquées et thermo-collées de part et d'autre, d'un "âme" en polyéthylène. Il est idéal pour cette application car très résistant aux UV et aux intempéries, peu propice à la corrosion, rigide et d'un coefficient de dilatation faible. Ce cadran est doté de points lumineux aux heures et d'aiguilles illuminées par des Leds d'une faible consommation d'énergie et d'une longue durée de vie. Une centrale électronique gère la rotation des aiguilles minute par minute, ainsi que la sonnerie des heures.

A souligner que déjà en 1995, cet artisan sous l'égide du maire Henri Baptiste, avait installé une cloche, réalisé le paratonnerre et remplacé la girouette lors de la restauration générale de l'église, et mis en valeur l'ancien mécanisme d'horloge aujourd'hui exposé en mairie

DSC04056.JPG
DSC04060.JPG

 

08:58 Publié dans Travaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : commune |  Facebook |